Statut de Jérusalem : le vote océanien.

December 23, 2017

 

 

Le 21 décembre 2017, suite à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le gouvernement des États-Unis, l’assemblée générale des Nations-Unies a appelé à voter une résolution visant à suivre les textes en vigueur sur le sujet, à savoir un statut de la ville de Jérusalem neutre, induisant notamment la localisation des ambassades étrangères à Tel-Aviv.

 

Les nations du Pacifique, souvent dépendantes de l’aide humanitaire, ou de l’aide au développement provenant des États-Unis, se sont vues prises en étau, avec la menace de Donald Trump de retirer l’aide de son pays à toute nation votant en faveur de cette résolution. Le résultat des votes océaniens ne fait aucune surprise.

 

Les îles Marshall, Micronésie, Palau et Nauru se sont rangés du côté des États-Unis en votant contre cette résolution. Pas vraiment le choix, ce sont les nations les plus dépendantes de l’aide américaine. Rappelons que les îles Marshall servent de base militaire pour les États-Unis et sont le lieu des essais nucléaires de ce pays. Quant à Nauru, la situation sanitaire de ce pays est l’une des pires au monde avec des taux de diabètes et d’obésité parmi les plus élevés et la situation désastreuse du camp de réfugiés mis en place par l’Australie sur cette île.

 

L’Australie, Fiji, Vanuatu, Kiribati, Iles Salomon et Tuvalu se sont abstenus. Beaucoup moins dépendants, ces pays ont tout de même des partenariats commerciaux importants avec les Américains. L’Australie particulièrement. Mais la puissance Océanienne a également signé un partenariat de sécurité, évidemment avec la Corée du Nord qui menace, les Australiens ne pouvaient pas se permettre de voter contre leur puissant partenaire. Il est noté que le Vanuatu reconnait officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël depuis de nombreuses années. Ce pays n’y dispose cependant d’aucune représentation diplomatique. Au final, on peut aller jusqu’à considérer ces abstentions comme des « preuves de courage ». Tout est relatif.

 

Enfin, la Nouvelle-Zélande et la Papouasie Nouvelle-Guinée ont voté en faveur du texte. Samoa et Tonga ont préféré ne pas venir voter.

 

Voilà qui donne une vision assez claire des relations États-Unis ; Océanie, un continent encore clairement sous influence Américaine.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Portrait : le Capitaine Cook

May 17, 2018

1/7
Please reload

Posts Récents

October 16, 2018

Please reload

Archives